LES PREMIERS DERNIERS

C’est déjà l’heure des derniers. Ça sent la fin du festival.

L’énorme porte de bois s’est refermée sur le dernier Dedans l’Shed à Léon. Avec le chansonneur Antoine Lachance, Guillaume Beauregard (anciennement des Vulgaires Machins) et notre Alan Côté national qui nous a offert sa très belle pièce «Question de chance». Et, bien, sûr, avec le sourire indélogeable de André Lavergne et de Éric Dion du duo Dans l’shed, qui ont assuré avec brio ce concept unique en collaboration avec l’équipe de la Semelle Verte à la production vidéo.

C’était la dernière prestation des chansonneurs sous le chapiteau. Ils étaient tous fébriles avant le spectacle. Un mélange de fatigue, d’excitation et de nervosité était palpable. Ils nous ont offert leurs plus belles chansons avec un house band «qui torche» comme certains ont qualifié. «Je sentais la puissance du band derrière moi. Je n’avais qu’à me concentrer sur ma prestation. J’étais bien», a dit Fred Labrie, chansonneur.

En deuxième partie, un excellent spectacle de Pierre Flynn où il m’a surprise avec sa version a capela de son succès Possession. Ensuite, c’était le tour des Ringos d’enflammer le Théâtre de la Vieille Forge sous les rythmes des Beattles. Et je tiens à souligner le programme triple du musicien André Papanicolaou qui a accompagné les trois groupes de la soirée. Une vraie bête!

Après une soirée riche en émotions, je me suis laissée emporter une dernière fois par la vague en observant le soleil se lever sur la mer autour du feu de grève. Puis je me suis couchée à 5 h du matin après avoir chanté des tounes de Zébulon avec Marc Déry, Yann Perreault et toute une gang de chansonneurs fiers de leur semaine. Petite-Vallée, je t’aime d’amour!

Partager :